Nous sommes tous concernés par le non-dit. 

Comment gérer cela ? La parole libère dit-on. Encore faut-il savoir comment s'y prendre pour exprimer l'indicible. Quand on a été habitué tout petit à ne pas exprimer ses émotions ou à garder des histoires secrètes, ce n'est pas une évidence de réussir à s'exprimer pour dire ce que l'on ressent ou ce qui nous blesse.

Peur de se disputer ? Peur de perdre la relation ? Peur tout simplement de ne pas être compris ou mal jugé, les raisons sont nombreuses qui nous empêchent de nous exprimer calmement et simplement et lorsque la parole ses libère, elle est plutôt mal exprimée, teinte de colère et de ressentiment et les gens ne sont pas réceptifs ou à l'écoute.

Car le non-dit nourrit le ressentiment. A force de prendre sur soi, le ressentiment donne une mauvaise humeur et les situations conflictuelles deviennent nombreuses. Certaines personnes ne disent rien quand on oublie leur anniversaire ou même quand on ne les remercie pas lorsqu'elles répondent  présent et font tout leur possible pour aider. Mais elles gardent au fond d'elles une blessure qui va s'exprimer ou plutôt exploser à un moment inopportun.

A force de ne rien dire, le corps se ferme, se verrouille, la libido en prend un coup. Mais aussi l'envie d'avancer, d'oser exprimer ou se libérer.

Si certains arrivent facilement à dire, chez d'autres, cela peut s'apprendre.

Cela peut s'apprendre très tôt, lorsque l'enfant est encouragé à donner son avis ou exprimer ses émotions. Cela peut s'apprendre plus tard lorsqu'à la croisée d'un chemin, l'enfant devenu adulte découvre qu'il est possible de changer, de créer une nouvelle vie et d'adopter une nouvelle attitude face à l'adversité ou à une situation qu'elle n'accepte pas.

Alors si vous souhaitez apprendre à exprimer vos émotions, à vous faire entendre, à vous faire respecter, prenez un rendez-vous et faites le premier pas, nous vous aiderons à avancer.